image

Les Actualités



Le dernier Star Wars

Tout ce qui ne rentre pas dans des cases...

Avatar de l’utilisateur

Supergéante jaune • Maître Yoda
Supergéante jaune Maître Yoda

Message(s) : 2598

Images: 0

Message 15 Déc 2019, 14:03

Re: Le dernier Star Wars

Lundi 23 ça va être compliqué pour moi, la soeur de Gina va arriver la veille et comme on reçoit la famille le 25 on va être en plein préparatif. Comme je l'ai dit plus haut je préfère à partir du 26/12. Le 26 et le 27 je travaille, donc je serait libre le soir, sinon lundi 30/12 je ne travaille pas donc je pourrai en journée.

Jupiter chaud
Jupiter chaud

Message(s) : 126

Message 16 Déc 2019, 21:17

Re: Le dernier Star Wars

Ah! Je suis bien partant pour vous accompagner et surtout facteur qui va décider Rémi, on co-voiture depuis chez toi!

Seul facteur d'incertitude en ce qui me concerne: la date. J'aurais une préférence pour le soir/fin d'aprèm et si possible un soir nuageux :D

Sinon j'ai trouvé Ad Astra génial. Le décors "interstellaire" n'est qu'un prétexte dans le film et sur le plan technique c'est aberrant mais au final j'ai trouvé ce film vraiment top!
Avatar de l’utilisateur

Géante bleue • Grand Maître Jedi
Géante bleue Grand Maître Jedi

Message(s) : 1537

Images: 17

Message 16 Déc 2019, 21:55

Re: Le dernier Star Wars

Ad Astra, je n'ai pas trop compris pourquoi ce cadre spatial pour un film sur le rapport psy père-fils.

Pour aller de Mars à Neptune la durée du voyage me parait irréaliste... Me souviens plus bien mais c'est genre une centaine de jours :D Après pourquoi pas mais qu'il nous parle des technologies employées, des accélérations réalistes etc... Parce qu'au final au bout du voyage y a rien... Intéressant la traversée des anneaux de Neptune mais pas bien certain que ça soit aussi dense la-dedans... Puis Triton il sent le gaz ou quoi ?

C'est le genre de film que tu regardes volontiers parce que c'est de la science fiction "réaliste" et qu'on aime ça mais qui déçoit quand même pas mal, surtout pour le thème choisi ; ce rapport père-fils, on s'en cogne un peu en fait...

"Gravity" idem, science-fiction réaliste : un thème pas mal psy, et un élément absurde qui défit les lois de la physique tout ça pour servir le côté psy du scénario (faire durée la séparation des deux personnages).

"Seul sur Mars" est nettement mieux j'ai trouvé, lui je le revois volontiers :D
Amicalement,
Vincent


Le Message <- Cliquez pauvres fous !
Avatar de l’utilisateur

Géante rouge • Maître Jedi
Géante rouge Maître Jedi

Message(s) : 1073

Images: 11

Message 17 Déc 2019, 07:28

Re: Le dernier Star Wars

stephane a écrit :Ah! Je suis bien partant pour vous accompagner et surtout facteur qui va décider Rémi, on co-voiture depuis chez toi!

Merci Stéphane, c'est gentil :) . Mais le covoiturage ça reste quand même de la voiture, alors que je peux tout aussi bien le faire en transport en commun.
Et puis de toute manière j'ai trouvé quelqu'un qui emmènera mes enfants voir le film, alors je n'ai plus aucune raison d'y aller :lol:
Rémi
Avatar de l’utilisateur

Naine rouge • Grand Maître Jedi
Naine rouge Grand Maître Jedi

Message(s) : 566

Images: 1

Message 17 Déc 2019, 21:42

Re: Le dernier Star Wars

Rémi a écrit : Mais le covoiturage ça reste quand même de la voiture, alors que je peux tout aussi bien le faire en transport en commun


Mais le covoiturage est un moyen de transport en commun Rémi ;)
Après c'est sûr, si tu veux à ce point optimiser, aller au cinéma à Toulon, c'est possible, ou à vélo depuis chez toi, aussi.
Sumerian Canopus de 450mm
Avatar de l’utilisateur

Géante rouge • Maître Jedi
Géante rouge Maître Jedi

Message(s) : 1073

Images: 11

Message 18 Déc 2019, 10:00

Re: Le dernier Star Wars

La première critique du film que je viens de lire achève de me dissuader. Je sais bien qu'il ne faut pas se fier aveuglement aux critiques des media mainstream, mais là ça vient confirmer tout ce que je redoutais... :x

À NE PAS LIRE SI VOUS VOULEZ VOIR LE FILM SANS A PRIORI !

Copiant les situations et les formes des précédents épisodes, le dernier volet de la troisième trilogie, très orthodoxe, rassurera les fans.

En quarante-deux ans, les stormtroopers devraient avoir compris qu’ils n’ont rien à gagner à se lancer à la poursuite d’un groupe de rebelles dans les couloirs d’un vaisseau impérial. Cette fois encore, ils seront des dizaines à y laisser leur vie.

Mais ces figurants anonymes dans leur armure blanche sont soumis – comme les vedettes, comme les vaisseaux spatiaux, comme les planètes – aux dures lois de la guerre des étoiles. Depuis le rachat de Lucasfilm par Disney en 2012, la première de ces règles semble être : « Donnez aux fans ce qu’ils veulent ».

Pour la conclusion de la troisième trilogie consacrée à la dynastie Skywalker, cette maxime s’est faite d’airain. Il s’agit de mener au terminus un convoi qui a commencé à se former en 1977. Il ne faut pas dérailler, ni même emprunter des voies secondaires.

Les actuels propriétaires de la marque Star Wars gardent en mémoire le torrent de haine qui a déferlé sur George Lucas lorsqu’il a tenté de transformer sa saga en cours de droit constitutionnel, au tournant du siècle. J.J. Abrams, réalisateur du premier volet du triptyque qui se ferme aujourd’hui, est revenu aux commandes, après que son confrère Rian Johnson eut souffert des conséquences (levée en masse de trolls) de la dose d’hétérodoxie qu’il avait injectée dans l’épisode précédent, Les Derniers Jedi.

Le scénario de L’Ascension de Skywalker (dû à J.J. Abrams et Chris Terrio, auteur du script d’Argo, de Ben Affleck) ressemble du coup à une liste de cadeaux de Noël qu’un fan de Star Wars aurait envoyée à la maison Disney.

Outre les poursuites dans les couloirs d’un fer à repasser de l’espace déjà évoquées, presque tous les memes de la série reprennent du service : la cantina peuplée de créatures exotiques, la course frénétique des vaisseaux lancés dans des labyrinthes géométriques, les conciliabules entre rebelles à la mine préoccupée… L’énumération prendrait plusieurs minutes du fameux déroulant qui précède chaque épisode.

A cette reproduction de formes visuelles répond celle des situations. Voilà quatre décennies qu’on se balance de branche en branche dans l’arbre généalogique de la famille Skywalker. Cette fois encore, plus que la rébellion contre un ordre nouveau dont on comprend mal la finalité, tant ses promoteurs semblent plus préoccupés d’exterminer leurs sujets que de les asservir, c’est la question des origines qui occupe une place centrale.

Finalement, le phénomène contemporain dont Star Wars est le plus fidèle reflet restera sans doute l’engouement pour la généalogie. A la fin de ce neuvième épisode, il ne subsistera aucun doute sur la provenance de chacun des personnages. Mais l’entropie guette, et aucune révélation ne peut aujourd’hui avoir l’impact qu’eut naguère la reconnaissance en paternité de Dark Vador. Daisy Ridley fait des efforts surhumains pour faire partager les angoisses de Rey, son personnage, qui voudrait tant savoir qui étaient vraiment ses parents. La réponse n’étonnera pas, pas plus que les atermoiements de Kylo Ren (Adam Driver), fils dévoyé de Leia Organa et Han Solo.

Les rebondissements qui, in extremis, redistribueront les rôles, sont directement inspirés de péripéties de la première trilogie. Plutôt que de déstabiliser, intriguer, ils ne font que conforter la sensation de revisiter un univers familier.

Sensation encore accentuée par la pratique systématique de la nécromancie. Leur passage de vie à trépas lors des épisodes précédents n’empêche pas Luke Skywalker (Mark Hamill) ou Han Solo (Harrison Ford) de prodiguer des conseils à leurs cadets. Quant à Leia Organa, l’usage judicieux de plans tournés avant la mort de son interprète Carrie Fisher (mais aussi avant le début du tournage de L’Ascension de Skywalker) lui offre un sursis inattendu. Enfin Billy Dee Williams, vétéran de la trilogie originale, revient dans le rôle de Lando Calrissian. Ces visages familiers sont aussi les garants de l’orthodoxie du film.

Cette soumission à des normes qui ont été édictées autant par les fans que par les auteurs, cette exploitation systématique d’un imaginaire déjà constitué finit par appauvrir l’univers de Star Wars. Bien sûr, cette dernière trilogie affiche une forme de modernité, plaçant une femme, Rey, à la place qui était jadis celle de Luke Skywalker, déployant une distribution aussi passionnante que diverse – à lire le générique, en tout cas, car de Keri Russell, par exemple, dans le rôle d’une contrebandière, on ne verra que les yeux.

Cette prudence conservatrice est masquée par la sophistication des images numériques. Rien n’a changé, mais tout est plus coloré, plus rapide, plus bruyant (à commencer par la partition de John Williams qui surenchérit sur lui-même, sur le registre martial), plus compliqué aussi, de par la multiplication des obstacles de toutes natures qui surgissent sur le chemin des personnages, parfois sans autre raison d’être que de faire durer encore un peu plus le film. Celui-ci finit, pourtant, laissant une impression d’épuisement qui n’augure pas grand-chose de bon quant au futur de la saga

Par Thomas Sotinel
Publié aujourd’hui à 00h01
Rémi
Avatar de l’utilisateur

Supergéante jaune • Maître Yoda
Supergéante jaune Maître Yoda

Message(s) : 2598

Images: 0

Message 18 Déc 2019, 14:23

Re: Le dernier Star Wars

Ben contrairement aux deux épisodes précédents qui se faisaient unanimement descendre, celui là il a quand même pas mal d'avis positifs parmi ceux qui l'ont vu. Le mieux est de se faire soit même un avis.
Avatar de l’utilisateur

Naine rouge • Grand Maître Jedi
Naine rouge Grand Maître Jedi

Message(s) : 566

Images: 1

Message 18 Déc 2019, 22:52

Re: Le dernier Star Wars

Très peu pour moi, les avis à l'emporte pièce qui ne concerne qu'un avis parmi tant d'autres.

Franchement j'ai pu lire par exemple que la première trilogie est la meilleure de toute. Que la seconde n'avait pas sa place et n'avait rien à voir avec la première. Que la 3ème était audacieuse. Ou que Rogue One n'apportait rien et était un mauvais film. Chacun donne sur le net sa théorie, sauf que personnellement je n'attends rien des avis des autres pour aller voir un film. Des mécontents il y en a toujours, et c'est devenu une mode d'aller se pavaner sur des chaines youtube pour massacrer un film, ou le vénérer ! Je suis certains que même si nous en discutions nous, nous ne tomberions pas d'accord, c'est pour dire !
Donc aucun doute à avoir, nous irons le voir entre copains, passer un bon moment ensemble :D
Sumerian Canopus de 450mm
Avatar de l’utilisateur

Naine rouge • Grand Maître Jedi
Naine rouge Grand Maître Jedi

Message(s) : 554

Images: 9

Message 19 Déc 2019, 14:33

Re: Le dernier Star Wars

Bon, je ferai un petit résumé après le film. :mrgreen:
Pièces jointes
20191219_132550.jpg
Christophe

Jupiter chaud
Jupiter chaud

Message(s) : 126

Message 19 Déc 2019, 18:07

Re: Le dernier Star Wars

Je suis bien d'accord, les critiques, ouusst dehors!
Si je regarde la critique de Vincent je n'irai pas voir Ad Astra, alors que pour moi c'est un très bon film :lol:

Alors, on va le voir quand ce Star Wars ??????
Avatar de l’utilisateur

Jupiter chaud
Jupiter chaud

Message(s) : 56

Message 20 Déc 2019, 20:55

Re: Le dernier Star Wars

Hello à tous. Dans un agenda hélas très encombré, je passe rapidement pour vous encourager à aller voir ce Star Wars.
En famille je le revois ce dimanche en IMAX 3D au Pathé de Plan de Campagne (places réservées depuis longtemps).

N'écoutez pas les critiques ou les fans hardcore érigés en défenseurs du temple (Jedi ?).
Je me rappelle de ce qui s'est passé lors de la sortie des épisodes V et VI. Je peux juste vous dire que si les réseaux sociaux avaient existé à l'époque, le V aurait reçu les mêmes réactions excessives que le VIII ! Oui, oui. :D
Vader père de Luke : foutaise, les scénaristes sont nuls. De toute façon c'est un robot ou presque, il pas de b... :shock: :D Promis, le nombre de fois où je l'ai entendu à l'époque...
Aujourd'hui, il est de plus de bon ton de trainer la nouvelle saga dans la boue puisque c'est Disney et que Disney c'est forcément le mal (je resterai poli en ne commentant pas la méconnaissance abyssale du système hollywoodien en général, et du fonctionnement de Lucasfilm avec sa présidente à poigne Kathleen Kennedy en particulier, que ce type d'argument révèle).

Bref, c'est un film certes compliqué (et au rythme étonnamment rapide) qui cependant explore les thèmes chers à la saga, à savoir le poids de la lignée d'une personne, sa destinée ou soi-disant destinée, le mythe du héros providentiel et de sa quête (réflexion sur le fameux monomythe de Joseph Campbell sur lequel Lucas avait basé le premier Star Wars), etc.
Le chapitre 9 apporte fort heureusement un éclairage moderne à cette approche du monomythe en y ajoutant (plus exactement en soulignant car c'était déjà latent dans les autres trilogies) la nécessaire tolérance vis-à-vis des origines et des actions passées des autres, mais aussi de soi-même. La conclusion est extraordinairement gonflée quand on saisit ses ramifications politiques et philosophiques et c'est pourquoi elle est déjà très polarisante (tant mieux). En dire plus risquerait de me faire verser dans le spoiler. Comme c'est parfois le cas (et plus que ce que certains critiques français veulent bien l'admettre), le cinéma américain offre avec ce Rise Of The Skywalker un divertissement qui a l'apparence d'un produit sans profondeur mais qui contient pas mal de subversif (on reparlera un jour du manifeste quasi athée du final d'Endgame).
Avatar de l’utilisateur

Géante bleue • Grand Maître Jedi
Géante bleue Grand Maître Jedi

Message(s) : 1537

Images: 17

Message 22 Déc 2019, 15:27

Re: Le dernier Star Wars

Merci Olivier pour cet éclairage.

Je me suis revu le VII et VIII pour être dans le bain.

Ma critique principale c'est ce scénario en boucle, qui reste désagréable. Le VII apparait grotesque tellement ce n'est qu'un IV en accéléré et en toujours plus. Mais ça ne concerne que la trame de fond finalement. Encore une fois Harisson Ford crève l'écran malgré le petit rôle qu'on lui fait jouer.

Pour l'instant mes préférés sont le I, le IV et le V...
Amicalement,
Vincent


Le Message <- Cliquez pauvres fous !
Avatar de l’utilisateur

Jupiter chaud
Jupiter chaud

Message(s) : 56

Message 22 Déc 2019, 20:46

Re: Le dernier Star Wars

Merci Vincent.

Pour le scénario en boucle, c'est une caractéristique volontaire de l'écriture* de George Lucas (qui dans une interview parle de jazz et rimes scénaristiques) et qui donc aime explorer la répétition des situations (variation sur le thème de "l'histoire se répète-t-elle ?"). Regardez par exemple le nombre de scènes qui se font écho dans les 2 premières trilogies (les coupures de mains ou de bras, les sabres perdus, etc.).
Avec un peu de facilité peut-être, les scénaristes des 7, 8 et 9 ont continué cette "rime".
D'ailleurs, si je vous parle d'un Star Wars qui raconte l'histoire d'une personne inconnue et sans importance sur une planète désertique qui se trouve embarquée dans un conflit galactique par l'arrivée d'étrangers qui la pousse à quitter son monde natal en se prenant d'amitié pour un mentor, découvre la Force et agit de façon notable pour faire pencher la balance du côté du bien... Je vous raconte le I, le IV ou le VII ? ;)

(*) L'autre caractéristique de Lucas est l'écriture des personnages en duos thématiques imbriqués (maitre/apprenti, Jedi/Sith, naïf/machiavélique, Luke/Leia, Obi Wan/Vador, Vador/Empereur, Anakin enfant/Jar Jar, Kylo/Rey, et ainsi de suite).

Bon, je reconnais que je ne peux pas être objectif avec cette saga qui m'a mis une claque au cinéma il y a 42 ans. My path toward the dark side is now complete! ;)

Au fait, en IMAX 3D, c'est assez extraordinaire. Dommage de devoir payer plus pour avoir une vraie séance de cinéma.
Avatar de l’utilisateur

Supergéante jaune • Maître Yoda
Supergéante jaune Maître Yoda

Message(s) : 2598

Images: 0

Message 01 Jan 2020, 14:08

Re: Le dernier Star Wars

Salut !

Finalement j'ai vu l'épisode 9, j'ai bien aimé la première heure avec l'exploration de plusieurs mondes extraterrestres où on retrouve un peu des races exotiques, des monstres cachés etc ...bref ce qui faisait l'ambiance des anciens épisodes et qui participe à mon goût au charme de Star Wars. Le scénario inclut une quête un peu nouvelle (ça fait du bien après les insultantes et imbuvables redites des épisodes 7 et 8), il y a au moins un peu de nouveauté dans l'intrigue, et j'ai trouvé que les acteurs étaient bons. Malheureusement cet épisode retombe vite dans les travers des deux précédents dans la dernière heure avec trop de débauches d’effets spéciaux, ça vire à la démonstration son et lumière pendant des batailles de vaisseaux spatiaux interminables ... ça plaît peut-être plus aux nouvelles générations mais pour moi Star Wars ne se résume pas qu'à ça ... Je regrette l'époque où les effets spéciaux étaient plus difficiles à faire et où les scénaristes se décarcassaient pour contrebalancer les limites de la technique pour nous surprendre et nous captiver.

Du coup de la dernière trilogie je pense quand même que le 9 est le meilleur, mais mes préférés restent les anciens épisodes 4 et 5 et Rogue One.
Précédent

Retour vers Le reste

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce sujet : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)